Lourde défaite, mais qui ne change finalement pas grand chose

La supériorité de Ginglin n’aura laissé aucun espoir à notre équipe fanion. Il faudra se remobiliser et gagner les matchs qui comptent dans cette quête du maintien.  

Photos Elodie Andrien

La défaite est lourde mais ne change finalement pas grand chose. Avec un match en retard face à un concurrent direct, Montauban, nous restons à porter de la neuvième place, synonyme de maintien en régional 2. Comme l’a fortement bien souligné Mickaël Cochard, capitaine de l’équipe fanion, « c’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens ». Le bal en question se terminera le 17 mai 2020. Nous ferons les comptes à ce moment-là.

Entre temps, il faudra se serrer les coudes et faire preuve de solidarité, à l’image du match de Combourg où, dans la douleur, nous avons été chercher une première victoire. 

Ce match dimanche était pour Trélivan un match bonus, une rencontre lors de laquelle nous aurions espéré gratter des points. Mais la supériorité de nos adversaires, d’entrée, a douché nos espoirs. Technique, serein, rapide, les Briochins tuaient le match dès la 20e minute en marquant le troisième but. En deuxième période, nous avons essayé de jouer, de nous créer des occasions, de ne pas renoncer malgré le score…

Mais sur chaque contre, nos adversaires nous punissaient à chaque fois. Score final 0-7. 

 

-> Fiche technique du match

-> Le classement

Prochain match dimanche avec un déplacement à Pleudihen.  

Laisser un commentaire

AS TRELIVAN

Vous retrouverez ici, en parcourant le site, toutes les informations concernant notre club. Bonne visite !